ADAMAOUA,la région la plus proche du paradis.

 

 La région de l'Adamaoua est l' une des dix  régions du Cameroun.L'Adamaoua est frontalière avec la République Centrafricaine  à l'est et le Nigeria à l'ouest.Cette zone montagneuse marque la frontière entre le Cameroun forestier du sud et les savanes du nord. D'une superficie de 64.000 km², l'Adamaoua est la 3e province du Cameroun par sa taille.La terre est pauvre et faiblement peuplée. L'activité économique principale est l'élevage de bétail (zébus).L'Islam est la principale religion. Les Peuls forment le principal groupe ethnique de la province, mais il existe de fortes minorités Tikar, Mboum,Gbaya,Haoussa et Di ainsi que d'autres ethnies plus petites.
La région compte cinq départements :


              __Le département de la vina : avec son chef lieu Ngaoundéré ;



              __L e département de mayo Banyo avec son chef lieu Banyo ;



              __Le département du faro et déo avec pour chef lieu Tignère ;



              __Le département de djérèm avec pour chef lieu Tibati ;
 

              __Le département de mbéré avec pour chef lieu Meiganga.  


      L'Adamaoua est peuplé de façon parsemée.
   Ngaoundéré est l'une des villes du Cameroun qui a la plus forte croissance à cause de sa situation au terminus de la ligne Yaoundé -Ngaoundéré (transcamerounais).

.adamaoua-cameroon.jpg



 

Géologie

 

    L'Adamaoua est l'une des régions plus diverses géologiquement du Cameroun. Les montagnes de Gotel et de Mambila à la frontière avec le Nigéria se composent en grande partie de granit, et donc de roches cristallines et métamorphiques telle que le mica, les schistes, et le gneiss. Celles-ci sont souvent recouvertes de basalte volcanique, une combinaison qui domine jusqu'au fleuve de Faro. À l'est de la région, les granits continuent de régner avec les formes sédimentaires de roche de la vallée du fleuve Mbéré, et une zone de roche métamorphique entoure ceci. Le fleuve Lom coule également dans une région de roche métamorphique. La roche volcanique est présente du nord-ouest jusqu'à l'est des montagnes de Gotel et au nord-est de Ngaoundéré, la capitale régionale, le long de la frontière avec la région du Nord.

 

Des sols se composent la plupart du temps de latérite rouge ou brunâtre, résultat de l'érosion des montagnes due aux alternances de saisons sèches et humides. La teneur en aluminium de fer et est élevée. Le nord-ouest de la région a le sol riche en fer, et plusieurs montagnes de la région, y compris les monts Gotel et Mambila, contiennent un mélange de plusieurs types de sol.



Hydrographie

L'Adamaoua est parfois appelé le « château d'eau » du Cameroun, puisqu'un grand nombre de fleuves de pays prennent sources dans cette région. Ces derniers connaissent des crues de mai à septembre pendant la saison des pluies. Les fleuves de la province se jettent dans trois bassins différents : le fleuve Niger, le lac Tchad, et l'océan Atlantique.

Les cours d'eau de l'Adamaoua :

  • le Mayo Deo
  • Le Mbéré et la Vina, affluents du Logone
  • Le Mbam
  • La Kim
  • Le Djérem, affluent de la Sanaga
  • Le Lom

Une longue histoire volcanique a laissé derrière elle nombre de lacs de cratères dans la région. Les plus connus les lacs Tison et Mbalang près de Ngaoundéré.



Relief

De puissantes forces géothermiques ont façonnées l'Adamaoua. La région commence au sud en tant qu'élément du plateau du sud du Cameroun. La terre se lève doucement et inégalement jusqu'à environ 6 degrés nord de latitude. A cette latitude commence le plateau d'Adamaoua qui se situe entre 1 000 m à 2 000 m d'altitude (environ de 1 100 m en moyenne) et qui s'étend du Nigéria à la République centrafricaine.

L'altitude plonge à 500 m dans les vallées du Djérem et du Mbéré et au nord de Ngaoundéré. Le plateau continue jusqu'à environ 8 degrés nord puis jusqu'à la dépression de la Benué et se termine en falaises brusques et volcans actifs (bien que cette zone transitoire soit pour la plupart dans la région du nord).

Les monts Gotels sont au nord des monts Mabila le long de la frontière avec le Nigéria. Toutes ces montagnes font partie de l'arête du Cameroun. Le Tchabal Mbabo, dans les monts Gotel, est le sommet le plus élevée à 3 400 m.



Climat

L'altitude élevée de la région donne un climat relativement frais compris entre 22 et 25 degrés. Dans le sud de la région, c'est un climat équatorial de type guinéen avec quatre saisons : une longue saison sèche de décembre à mai, une petite saison humide de mai à juin, une petite saison sèche de juillet à octobre, et longue saison des pluies d'octobre à novembre.

Sur les plateau de l'Adamaoua, le climat est de type tropical soudanien. Il y a seulement deux saisons : la période sèche va de novembre à avril puis vient la saison humide. Les précipitations moyennes annuelles sont de 900 mm à 1 500 mm et diminuent davantage au nord.

Le troisième type de climat au sud-ouest de l'Adamaoua (département du Mayo-Banyo) est un climat équatorial de type camerounais. Les précipitations vont de 1 500 mm à 2 000 mm par avec une longue saison sèche suivie d'une longue saison des pluies.



Faune et flore

La végétation de l'Adamaoua a été considérablement éprouvée par l'homme. L'Adamaoua était par le passé couvert de forêts, mais la pratique des brûlis répétés et l'élevage des zébus pietinant le sol ont changé le terrain. Dans le sud, c'est la savane guinéenne, une zone transitoire entre le sud forestier du Cameroun et le nord désertique. Sur le plateau lui-même, il y a de la savane, bien qu'elle soit moins boisée. La couverture d'herbe est consistente et épaisse, et la végétation originale survit toujours dans les vallées fluviales.

L'Adamaoua compte deux réserves nationales : le parc national du Mbam et Djerem (4 165 km2 à cheval sur les régions de l'Adamaoua et de l'Est) et le parc national de Boubandjida (à cheval sur les régions de l'Adamaoua et du Nord).



Histoire

 
Frontières de l'Adamawa en 1890 avec sa capitale Yola au nord est du Kamerun et au sud du Bornou.

Connue au Kanem-Bornou comme une partie du Fombina, la région tire son nom de son conquérant, le lamido Modibbo Adama qui avait sa capitale à Yola.220px-golf-von-guinea-um-1890.jpg




 

Religion

 

L'islam est la religion dominante de la région de l'Adamaoua, notamment au sein de l'ethnie Peul. Beaucoup d'ethnies conservent cependant des traditions animistes ou païennes, particulièrement dans les montagnes près de la frontière nigériane.

images-1.jpegimage-musulman.jpg





27 votes. Moyenne 3.22 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 19/08/2013